Pourquoi l'adolescence débute-t-elle de plus en plus jeune

Pourquoi l’adolescence débute-t-elle de plus en plus jeune?

On constate, en effet, que la puberté commence de plus en plus tôt. Ainsi l’âge moyen d’apparition des premières règles est passé de 17 ans au milieu du XIXe siècle à 15 ans vers 1930; il est actuellement de 12 ans et demi. Beaucoup déjeunes accèdent, du fait de la libération des mœurs, de plus en plus précocement à la sexualité. Ils ont aussi une facilité d’accès inédite à des connaissances qui leur ouvrent le monde et développent leur esprit critique. Mais s’ils sont en avance sur ce plan-là, par rapport à leurs parents au même âge, sur le plan matériel et affectif, ils demeurent très dépendants de leur famille. On voit même se développer des comportements « pseudo-adolescents » chez déjeunes prépubères adoptant des attitudes qui miment celles de leurs aînés. Ces velléités d’imitation semblent favorisées par les images télévisées et les effets d’entraînement de groupe.

Néanmoins, on peut considérer qu’il s’agit plus d’une «pseudo-adolescence» que d’une véritable adolescence. Celle-ci nécessite l’intégration psychologique des effets des changements corporels de la puberté sur l’individu lui-même et sur ses relations avec les autres, notamment avec ses parents. Ce démarquage de comportements adolescents par des préadolescents est souvent passager. Il est habituellement sans conséquences et disparaît avec les premiers effets de la puberté. Cependant, il ne faut pas l’encourager, car un comportement «faux» n’est jamais bénéfique. Il peut parfois avoir des effets négatifs en piégeant l’enfant dans des attitudes de provocation, voire de séduction pseudo-sexuelle. Ces comportements l’empêchent de satisfaire les besoins affectifs correspondant à son âge, bloquent ses apprentissages et le figent dans l’image négative de lui-même que lui ren-
voient les adultes. Un enfant qui commence son adolescence trop précocement et adopte ce type d’attitudes peut être manipulé par un adulte à des fins perverses ou intégré dans une bande dont il deviendra éventuellement la mascotte. Cette situation lui donne un status qui, certes, le valorise sur le moment, mais qui se fait au détriment des acquisitions scolaires, affectives et morales, et qui compromet son avenir.

Commentaires

Commentaires